Le Grand Pré : la petite scène qui monte qui monte…

Le Grand Pré création graphique par Dezzig

Un espace scénique au milieu d’un parc arboré de 12 hectares, à proximité de la réserve naturelle de la baie de Saint-Brieuc à Langueux, voici Le Grand Pré ! Pour créer le visuel et le programme de la saison 2018-2019, j’ai choisi tout “bêtement” d’évoquer la nature, pas si bête après tout.

 

Pour accrocher et interpeller le grand public, promouvoir la singularité du Grand Pré, le concept graphique associe cette complicité entre nature et culture, La forme du scarabée rappelle immédiatement celle d’un visage et les masques de théâtre japonais. Le jeu visuel est simple mais pas simpliste dans un imaginaire à double lecture : l’insecte, la nature et le théâtre.

 

C’est la première fois, depuis sa création (il y a 10 ans) que Le Grand Pré s’adresse simultanément au jeune public et aux adultes sur une communication de saison. Tout est là pour donner envie de venir avec des illustrations qui se déclinent sur le programme de 44 pages, les affiches, les flyers.

 

Bien sûr, il a y a des clins d’œil qui me font rire, le visuel a des allures de tortues ninja, et il y aussi cette évocation des vieux jeux vidéo Dig Dug et Boulder Dash dès la deuxième page du programme. Les structures de polygones, les motifs végétaux stylisés sont autant de signes évocateurs de la nature qui se déroulent au fil des pages.

 

Cette petite scène qui monte, qui monte, dans le cœur des spectateurs et des artistes, place les émotions au centre de cet autre défi : regarder le monde autrement avec des filtres d’amour, de justice, de poésie, agrémentés de folie parfois, d’humour et d’énergie.”
Éric Meurou, directeur du Grand Pré.

 

Le Grand Pré création graphique Dezzig
Affiche Ruy Blas par Dezzig
Parc Le Grand Pré - service communication Langueux

Photo du parc : service communication de la ville de Langueux.

 

Ouverture de saison : samedi 22 septembre 2018 à 10h30
Plus d’infos sur le Grand Pré : www.legrandpre.info

 

Partager

2 Le Grand Pré : la petite scène qui monte qui monte…

Répondre à pilou Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *